La traversée des Aiguilles rouges d’Arolla, dans le Valais Suisse, constitue une magnifique course d’arête rocheuse dans ce niveau de difficulté. Des montées, des descentes, des traversées, du bon rocher, du rocher pourri, un petit refuge tranquille : tous les ingrédients sont réunis pour une belle journée en altitude, au dessus des mélèzes du Val d’Hérens. 

aiguilles rouges d'Arolla

 

Montée à la cabane des Aiguilles Rouges

Deux accès sont possibles, nous avons privilégié l’accès le plus court depuis Arolla par Pragra plutôt que l’accès depuis La Gouille par le lac bleu. Tant pis pour le bucolique, cette fois nous préférions arriver vite à la cabane.

On se gare facilement sur le parking dans l’avant dernière épingle au dessus d’Arolla. De là un sentier d’abord raide puis progressif monte jusqu’au hameau de Pragra. Ensuite, une grande traversée ascendante vers le nord ramène en direction de la cabane des Aiguilles Rouges, traversée qui permet d’admirer les Aiguilles où il faudra courir le lendemain.

La cabane est plutôt jolie, en travaux d’extension en cet été 2019. J’aime bien le côté rétro de l’ancienne cabane, nul doute que le contraste avec le nouveau bâtiment sera beau. Un petit regret sur la nourriture toutefois : on est pas vraiment dans un resto gastronomique.

 

Approche et traversée Nord Sud des Aiguilles Rouges d’Arolla 

L’approche se fait en partant plein ouest de la cabane, pour rapidement prendre pieds sur le glacier supérieur des aiguilles rouges. En évitant facilement quelques grosses crevasses, on rejoint un collu bien visible au nord du sommet nord (couloir de neige glace débouchant quasiment au collu. C’est la fin de la partie glaciaire, crampons, piolets et broches peuvent être rangés dans le sac, bonjour les coinceurs !

Aiguilles rouges d'Arolla en traversée

Au début de l’arête, avec en arrière plan le couloir neigeux menant au collu.

 

L’arête est longue, alternance de passages simples et d’autres où il faut grimper un peu, montées, descentes. Au total on compte 15 gendarmes entre les sommets nord et sud. De quoi s’amuser ou se perdre, selon son aisance dans ce type de terrain.

Pour un bon descriptif de la traversée, consultez le descriptif sur le site d’Olivier Dufour

traversée nord sud des aiguilles rouges d'Arolla

Dans les parties grimpantes, le rocher est toujours très bon. on trouvera même un petit passage athlétique au 6ème gendarme où il faudra sortir les bras, pour un passage en bon 4+ à l’ancienne

Aiguilles rouges d'Arolla en traversée

Une mention spéciale pour la descente sur le col des Ignes, dans un terrain putride à souhait bien que facile. On se croirait presque en Oisans ;o)

Et puis pas de bol : pour une fois que les hélicos de Chamonix ne nous cassaient pas les oreilles, c’est l’armée de l’air Suisse qui avait décidé de brûler du kérosène; et vu la taille du pays, autant dire que là bas les pilotes ont tendance à plutôt faire des ronds dans le ciel.

Jolie course, belle ambiance, rien à redire (sauf mon Camalot gris qui a décidé d’y demander l’asile fiscal)

image noir et blanc Mont Collon

Photo de montagne noir et blanc aiguille de la Tsa

mattis tempus felis Praesent Donec consectetur libero. accumsan at dolor